Vous avez actuellement
dans votre panier.

IGP Isère Blanc « Verdesse » 2016

Une pure Verdesse (vieux cépage isèrois) qui renaît sous l'impulsion passionnée de deux vignerons qui renouent avec l'histoire viticole de leur région.
Disponibilité: 21 en stock
€18,90

Tout a débuté avec 40 ares de vieilles vignes de Verdesse, un cépage blanc autochtone de la vallée de l’Isère.

Il n’en fallait pas plus à Laurent Fondimare pour se lancer dans une aventure qui le porterait bien au-delà de ce qu’il avait imaginé : refaire vivre les cépages historiques, aujourd’hui appelés cépages patrimoniaux, des coteaux abrupts et sauvages de la vallée du Grésivaudan. Cette vallée du Grésivaudan qui adossée au massif de la Chartreuse s’étale du nord de Grenoble jusqu’à Pontcharra.

Cette redécouverte de cépages endémiques va se faire progressivement par l’acquisition de parcelles de vieilles (voir très vieilles, plus de 100 ans) vignes souvent exploitées par des particuliers pour leur consommation en vin de table.

Mais petit à petit, de dizaine d’ares en dizaine d’ares rachetés, loués, entretenus pour préserver ce patrimoine formidable, vivant de vieux cépages isérois oubliés (Persan, Etraire de la Dhuy, Verdesse, Joubertin, Peloursin, Servanin, Cugnette (Jacquère) ou encore Galopine de la Tronche (Viognier)) le domaine prend forme.

Ainsi en 2012 Wilfrid Debroize rejoint officiellement Laurent au Domaine des Rutissons, à St Vincent de Mercuze, qui après de nombreuses replantations de parcelles disséminées atteint aujourd’hui les 5,3 hectares.

Les replantations ont pu être effectuées grâce à une sélection massale sur les rameaux des vignes retrouvées çà et là sur lesquelles veillent nos deux vignerons passionnés (et passionnants).

Cépage : 100% Verdesse, cépage isérois, c’est un descendant du Savagnin (cépage jurassien des vins jaunes notamment) très rare en dehors du département (quelques hectares en production).

Dégustation : très jolie robe éclatante or-vert. Le nez hyper naturel évoque les fruits jaunes à noyaux comme la mirabelle et la pêche soutenue avec beaucoup d’élégance par l’amande douce. L’attaque est extrêmement agréable, fraîche, aérienne, délicatement citronnée. La bouche est nette, grasse et salivante à la fois. Un très joli brin de persistance que renforce une finale salivante lui promet un bel avenir.

Service et conservation : vous la dégusterez aujourd’hui vers 12°C et jusqu’en 2026.

Accommodement : dès l’apéritif et avec toutes les spécialités savoyardes à base de fromage ou sur un plateau de fruits de mer, elle s’accordera également très bien avec un poisson d’eau douce (brochet, perche, truite, féra), en terrine, en papillote ou au beurre nantais, une quiche lorraine, une escalope de veau à la crème, des volailles de Bresse, un cervelas truffé, des fromages type Comté, Beaufort, Cantal, Laguiole, Charollais, Mimolette, Tome des Bauges … Ainsi que les fromages de chèvre.

Superficie : moins de deux hectares en plusieurs petites parcelles morcelées.

Exposition : côté droit de la vallée de l’Isère adossé au sauvage massif de la Chartreuse idéalement exposé sud/sud-est.

Sol/terroir : 60% sur argilo-calcaire et 40% sur moraine glaciaire.

Mode de culture : après un temps d'observation et d’adaptation pour ménager les (très) vieilles vignes, le travail du sol s’est généralisé pour ne plus utiliser de désherbant chimique. La certification en agriculture biologique est aujourd’hui en cours, et l’utilisation de préparations à base de plantes amène le domaine vers la biodynamie.

Vendange : manuelle.

Vinification : pressurage direct en douceur puis fermentation alcoolique avec les levures indigènes avec un usage du soufre plus que modéré. Non chaptalisé.

Elevage : pendant 6 à 8 mois en cuves.

Prix TTC la bouteille de 75cl, départ de nos chais d’Annecy (département 74, Haute-Savoie).

Copyright © 2018 Wine et vin shop. Tous droits réservés. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Sachez consommer avec modération. Powered by Nop-Commerce