En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus : Site de la CNIL
J'accepte

Saint Emilion, Pomerol et Rive Droite Il y a 25 produits.

Sous-catégories

  • Château Cassini



    Arnauld Daudier de Cassini
    est un descendant de Jean-Dominique Cassini, astronome et ingénieur français d'origine italienne. En 1999, il achète un vignoble de 1,93 hectares à Saint-Emilion. Il rénove le chai et la maison, et se consacre avec passion à ses vignes et son vin.

  • Château Falfas



    Le Château Falfas
    est situé sur l'un des plus beaux coteaux de la commune de Bayon. Au XIVème et XVème siècle, ce beau domaine appartenait aux seigneurs de Lansac, vieille noblesse d'épée, fidèles à la couronne d'Angleterre.

    A Falfas, la terre est entretenue, labourée et cultivée dans le respect de la biologie du sol et son environnement depuis 1988. Château Falfas est également certifié en biodynamie offrant une expression saine et unique de son terroir.

  • Château Goubau



    Le Château Goubau
    est situé à Saint Philippe d’Aiguilhe sur un très joli plateau calcaire culminant à une centaine de mètres soit le point culminant de la Gironde. Les 12 hectares du domaine situés au nord-est de Saint-Emilion sont essentiellement plantés de Merlot, 90%, complétés par 5% de Cabernet Franc et 5% de Cabernet Sauvignon.

    Le domaine a été repris par Bea et Stéphane Goubau en 2005 qui s’orientent vers l’agriculture biologique en 2009, date à laquelle de gros investissement sont faits dans un chai de vinification équipé entre autre de superbes cuves bois tronconiques, mais également dans un chai de vieillissement à barriques.

  • Château Grand Français



    Les vignes du Château Grand Français sont situées sur un très beau coteau, exposé plein sud, de la vallée de l’Isle (affluent de la Dordogne) au nord de Saint-Émilion. Dominique Vacher est la troisième génération à s’occuper du domaine. C’est sous son influence et fort de ses convictions, un grand vin naît d’un terroir préservé, que le vignoble est converti en agriculture biologique depuis maintenant plus de dix ans.

    Les cépages qui composent le vignoble sont le Merlot à 45%, le Cabernet Sauvignon à 30% et le Cabernet franc à 25% et se répartissent sur les 8 hectares du château dans l’appellation Bordeaux Supérieur, région du libournais.

  • Château Guibeau



    Le Château Guibeau
    est une belle propriété de 45 hectares au nord-est de Saint-Emilion. Les vignes sont essentiellement situées sur Puisseguin Saint-Emilion, 38 hectares, contre 7 hectares en Castillon.

    C’est Brigitte et Éric Destouet qui gère depuis 2009 le domaine hérité du père de Brigitte : Henri Emile.

    Les nouveaux propriétaires se sont naturellement tournés vers l’agriculture biologique, étape pour eux nécessaire à l’élaboration de grands vins. Et comme le dit Brigitte Destouet : « Le terroir qui nous a été confié est un grand terroir qui fait naître de grands vins. Notre devoir est de l’honorer en produisant des vins généreux et élégants qui accompagneront les moments heureux de votre vie. »

  • Château La Grave Figeac



    Le Château La Grave Figeac
    a été repris en 1993 par Caroline et Laurent Clauzel. Le père de ce dernier, Jean-Pierre, a acquis cette propriété après avoir cédé le Château L'Évangile situé sur Pomerol.

    Les parcelles de La Grave Figeac ont d’illustres voisines : les vignes du Château La Conseillante, celles des réputés Château Cheval Blanc et Château Figeac.

    Cette petite propriété d’à peine 7 hectares fait figure de modeste parmi les grands, puisant sa notoriété non pas dans son chai pharaonique comme ses prestigieux voisins, mais plutôt dans ses terroirs superbes classés en Saint-Emilion Grand Cru. Pour l’essentiel planté de Merlot complété par le Cabernet Franc.

    Le domaine entame le virage de l’agriculture biologique en 2009, dans un premier temps sans revendication autre que le simple fait de travailler naturellement la vigne, avant de demander la certification officielle quelques années après. Aujourd’hui les essais vont plus loin avec des vinifications sans soufre.

  • Château Maison Blanche



    Le Château Maison Blanche
    tire son nom d’une grande et belle bâtisse en pierres blanches sise au cœur d’un grand parc. Cette propriété de Nicolas Despagne (illustre famille de vigneron du secteur) qui compte 32 hectares d’un seul tenant sur le terroir de Montagne Saint-Émilion est convertit à l’agriculture biologique en 2006. La conversion à la biodynamie suit logiquement en 2011.

    « Domaine familial où l'on cultive encore avec enthousiasme la joie un peu décalée de faire naître des vins naturels, sincères et authentiques » Nicolas Despagne.

  • Château Ogier de Gourgue



    Tout près de Bordeaux, à seulement une douzaine de kilomètres au sud-est de la Cité du Vin, le Château Ogier de Gourgue est une petite propriété composée de cinq hectares de vignes d’un seul tenant.

    Ogier de Gourgue, ancien conseiller et trésorier du roi Louis XIII, a laissé son nom à ce château dont il fut propriétaire. Ce charmant pavillon de chasse date du XVIIème siècle. Il appartient depuis 2010 à la famille Vincent. D’importants travaux sont alors entrepris avec la création d’un chai à barrique enterré, d’une salle de dégustation ainsi que l’acquisition d’une flambante cuverie thermo-régulée.

    Tous ces aménagements n’auraient pas d’intérêt si les raisins produits n’étaient pas les plus sains possibles. La conversion en agriculture biologique est lancée dès 2009 avec une certification pour le millésime 2012.

  • Château Clos Fontaine

    Saint Cibard de Tayac, Gironde, au cœur des Côtes-de-Francs. A l’est de voisins prestigieux tel que Pomerol ou Saint-Emilion, nous sommes dans des paysages dédiés au vin.

    Le Clos Fontaine tire son nom d’une très ancienne source coulant au pied du château Puygueraud.

    Nichés dans une combe les 3,10 hectares de vignes de Merlot respirent l’histoire de ces lieux tant disputés.

    Premier millésime du Clos Fontaine par la saga familiale Thienpont en 2003, ce sont aujourd’hui les deux frères Jan et Florian Thienpont qui en assurent la gestion.

  • Clos Puy Arnaud



    Après une première vie artistique, et ce malgré une famille dans le vin depuis quatre générations,Thierry Valette revient à ces racines avec l’acquisition du Clos Puy Arnaud.

    Ce clos est situé sur la commune de Belves-de-Castillon et tout près à vol d’oiseau de Saint-Émilion et ses satellites que sont Montagne et Lussac Saint-Émilion.

    Le Clos Puy Arnaud et ses 12 hectares jouissent d’une situation exceptionnelle car idéalement placés sur une croupe de 90 à 100 mètres.

par page
Résultats 1 - 12 sur 25.
Résultats 1 - 12 sur 25.